Cinéma, biographie de François Truffaut

Aller en bas

Cinéma, biographie de François Truffaut

Message  Admin le Mar 6 Mai - 21:54

Biographie

6 février 1932 : naissance à Paris de François Truffaut, fils de Janine de Monferrand, secrétaire à "L'Illustration" et de père inconnu au terme d'une grossesse cachée, il ne retrouvera son père biologique, un dentiste juif (Roland Lévy, né à Bayonne en 1910), qu'en 1968.

Sa mère épouse le 9 novembre 1933 Roland Truffaut, dessinateur dans un cabinet d'architecte-décorateur, qui reconnaît l'enfant à l'état civil et lui donne son nom. François, de 1935 à 1942, est confié le plus souvent à sa grand-mère, Geneviève de Monferrand, qui habite rue Henry-Monnier dans le 9e arrondissement de Paris.

18 décembre 1940: Le jeune François Truffaut découvre le cinéma avec Paradis Perdu d'Abel Gance.

1944 : Il découvre fortuitement que sa naissance est bien antérieure au mariage de sa mère et que son père n'est pas son père "biologique" .
Voir plus de détails sur l'enfance de François Truffaut

1946 : Il est inscrit dans une école commerciale, mais ne suit pas les cours et fait des petits boulots. En revanche, il lit beaucoup et voit beaucoup de films.

1947 : Fonde un ciné-club, le "Cercle cinémane", au Quartier latin. Rencontre André Bazin qui le fera travailler à "Travail et Culture". Son ciné-club accumule les dettes. Fugues et délinquance : Centre d'observation pour mineurs délinquants à Villejuif.

1950 : Devance l'appel et s'engage dans l'armée. Se retrouve en Allemagne.

1951 : Prison militaire pour désertion. Est "retrouvé" par André Bazin, puis réformé et libéré en février 1952.

1953 : Travaille quelques mois au service cinématographique du ministère de l'agriculture, avant d'être renvoyé. Les Cahiers du Cinéma publient (numéro 21, mars 1953) pour la première fois un article de François Truffaut (sur "Le masque arraché" de David Miller). La critique de cinéma devient son activité essentielle. (voir la page "Truffaut critique")

1954 : Collabore à "Arts", aux "Cahiers du Cinéma", à la "Parisienne" Affirme ses positions critiques. En janvier 1954, il publie dans le numéro 31 des Cahiers du Cinéma, l'article célébre: "Une certaine tendance du cinéma français"
Réalise, en noir et blanc, muet, son premier court-métrage, "Une visite"

1955 : Publie dans "La Parisienne" une nouvelle ; Antoine et l'orpheline. Premier entretien, à Paris, avec Alfred Hitchcock, pour les Cahiers du Cinéma.

1956 : Assistant de Roberto Rossellini

1957 : Fonde sa maison de production, Les films du Carrosse (Nom choisi en hommage à Jean Renoir)

Août : début du tournage des Mistons
29 octobre : épouse Madeleine Morgenstern, fille du producteur et distributeur Ignace Morgenstern

1958 : Au printemps, tourne une Histoire d'eau.
En raison des critiques trop virulentes qu'il formule, il est exclu du festival de Cannes.

10 novembre : début du tournage des 400 coups, et mort d'André Bazin.

1959 : début du tournage de Tirez sur le pianiste.
Début de la collaboration avec Suzanne Schiffman, qui l'accompagnera jusqu'à la fin de sa carrière

22 janvier : naissance de Laura Truffaut.

Grand Prix à Cannes pour les 400 coups
Grâce à ce succès, il participe au financement de Paris nous appartient de Jacques Rivette
1960 : François Truffaut est l'un des signataires du Manifeste des 121.
Il cède à Jean-Luc Godard le scénario d'À bout de souffle.

1961 : 10 avril : début du tournage de Jules et Jim.

29 juin : naissance de sa fille, Ewa Truffaut.

Novembre : tournage d'Antoine et Colette.

Truffaut produit, co-scripte et supervise Tire au flanc de Claude de Givray.
Il y joue le rôle d'un soldat prisonnier.

1963 : 21 octobre : début du tournage de La Peau Douce.

Il écrit le scénario de Mata-Hari, agent H21 de Jean-Louis Richard



A bout de souffle
( J.L.Godard)

1965 : décembre : diffusion de l'émission de la série "Cinéastes de notre temps" qui lui est consacrée.

1966 : 12 janvier; début du tournage de Farenheit 451

Publie: Le cinéma selon Hitchcock

La version anglaise du livre est établie par Hélen Scott.

Les films du Carrosse co-produisent « Deux ou trois choses que je sais d'elle » de Jean-Luc Godard, film prémonitoire sur la banlieue parisienne et ses problèmes présents et à venir.

1967 : 2 avril : Emission de radio sur France Culture de 14h à minuit : "Carte blanche à François Truffaut". Il centre son programme sur l'enfance inadaptée, avec le concours de médecins, éducateurs, juges d'enfants, animateurs de Villages d'enfants, psychologues

16 mai : début du tournage de La mariée était en noir.

1968 : 5 février , début du tournage de Baisers volés.
Alors qu'Antoine Doinel, dans le film, fait un rapide passage dans le métier de détective privé, Truffaut engage lui-même un détective pour éclaircir ses origines et être fixé sur son père biologique.

Affaire Langlois: il fait partie du "Comité de défense de la Cinémathèque Française". Le président d'honneur est Jean Renoir, Truffaut en est le trésorier avec Jacques Doniol-Valcroze.

2 décembre : début du tournage de La Sirène du Mississipi

1969 : 7 juillet, début du tournage de l'Enfant Sauvage.

Les films du Carrosse co-produisent L'enfance nue de Maurice Pialat, et Ma nuit chez Maud de Eric Rohmer.

26 octobre : François Truffaut est "L'invité du dimanche" à la télévision.

1970 : 21 janvier, début du tournage de Domicile conjugal.

Publication des aventures d'Antoine Doinel au Mercure de France.

1971 : 20 avril, début du tournage des 2 anglaises et le continent.

1972 : 14 février, début du tournage d' Une belle fille comme moi.

25 septembre : début du tournage de La nuit américaine.

1973 : Oscar du meilleur film étranger à Hollywood pour La nuit américaine.

1975 : 8 janvier : début du tournage de L'histoire d'Adèle H.

17 juillet : début du tournage de L'argent de poche.

Publication de « Les films de ma vie » aux éditions Flammarion.

1976 : 19 octobre : début du tournage de L'homme qui aimait les femmes.

Publication de L'argent de poche, ciné-roman. aux éditions Flammarion.

1977 : Tourne dans Rencontres du troisième type de Steven Spielberg.

Publication de L'homme qui aimait les femmes aux éditions Flammarion.

11 octobre : début du tournage de La chambre verte.

29 mai 1978: début du tournage de L'amour en fuite.

Octobre 1979: accepte la présidence de la Fédération internationale des Ciné-clubs. Hommage à l’American Film Institute

28 janvier 1980: début du tournage du Dernier métro .



avril 1981: mariage avec Fanny Ardant.
début du tournage de La femme d'à coté.

4 novembre 1982: début du tournage de Vivement dimanche !

28 septembre 1983: naissance de Joséphine Truffaut, fille de François et de Fanny Ardant.
Ecriture du scénario de La petite voleuse, tourné en 1985 par Claude Miller, avec Charlotte Gainsbourg dans le rôle titre.
Il écrit également le scénario de La Belle Epoque, de Gavin Millar, sorti en 1995
En septembre, après un malaise, il est opéré d'une tumeur au cerveau.

21 octobre 1984: mort de François Truffaut à l'hôpital Américain de Neuilly.

Il est enterré au cimetière de Montmartre à Paris

4 octobre 2004:

Renaud Donnedieu de Vabres a rendu hommage à François Truffaut, à l'occasion du 20e anniversaire de la mort du cinéaste le 21 octobre 2004:
"Voici 20 ans que nous sommes tous orphelins de François Truffaut", a déclaré le ministre de la Culture avant la projection du premier film du cinéaste, Les 400 coups (1959), au Centre Georges-Pompidou à Paris, en présence d'acteurs et personnalités l'ayant connu.
"Ses oeuvres ont changé tous ceux qui les ont vues", a ajouté le ministre, qui a rendu hommage à Truffaut et à "sa mémoire, son talent, son génie, son humanité, son actualité". L'acteur fétiche de Truffaut, acteur des 400 coups à l'âge de 14 ans, Jean-Pierre Léaud, était présent à cet hommage et a reçu des mains du ministre, pour l'occasion, la médaille d'Officier des Arts et Lettres.
M. Donnedieu de Vabres a ainsi également rendu hommage au "double intime", à l'"alter ego" de François Truffaut, saluant en l'acteur "une personnalité unique de notre cinéma".
Le ministre a également, lors de cet hommage à Truffaut, lu un message de Jacques Chirac, qui a souligné qu'il y a 20 ans, "la France perdait l'un de ses créateurs les plus singuliers et les plus féconds, une personnalité profondément attachante et un véritable ambassadeur de notre culture dans le monde".
Le président de la République a salué dans le réalisateur de La nuit américaine et du Dernier métro "le cinéaste des sentiments personnels", dont les films "touchent à l'universel", et a rendu hommage à "une oeuvre unique dont le rayonnement dépasse nos frontières".
Outre Jean-Pierre Léaud, de nombreux acteurs et actrices des films de Truffaut étaient présents à cette soirée d'hommage: Jeanne Moreau, Brigitte Fossey, Claude Jade, Alexandra Stewart, Dani, Bernard Menez, Claire Maurier, Jean-François Stevenin notamment.
La première compagne du cinéaste, Madeleine Morgensen, et leur fille Eva, ont également participé à cet hommage, ainsi que les cinéastes Claude Berri et Claude Miller et la nouvelle directrice du Centre national de la cinématographie (CNC) Catherine Colonna.
 Very Happy
avatar
Admin
Admin

Messages : 241
Date d'inscription : 09/07/2009
Localisation : Madrid

Voir le profil de l'utilisateur http://www.aulacero.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum